Bon

contourner le dépistage de drogues

Si vous êtes soupçonné d'avoir consommé une substance interdite et que vous voulez le déterminer au moyen d'un test de dépistage de drogues, de bons conseils sont coûteux.

Catégories contourner le dépistage de drogues

Si vous êtes soupçonné d'avoir consommé une substance interdite et que vous voulez le déterminer au moyen d'un test de dépistage de drogues, de bons conseils sont coûteux.


Il n'est guère possible de contourner le dépistage de drogues, si ce n'est qu'il est illégal et qu'il est sanctionné en conséquence. Par exemple, si une analyse des cheveux menace, une seule chose peut aider : couper les cheveux et repousser le test aussi loin que possible. Bien sûr, vous pouvez vous gâter avec des nettoyants capillaires puissants. Cependant, les composants chimiques des shampooings hautement concentrés sont généralement découverts lors des tests de cheveux, ce qui a des conséquences désagréables - sans compter le stress chimique que l'on ajoute à ses cheveux et à son cuir chevelu.

La manipulation de l'urine et des analyses sanguines n'est bien sûr pas si absurde, car vous pouvez influencer vos valeurs sanguines en buvant beaucoup, en allant au sauna et en faisant du sport. Cependant, un apport élevé en liquides ne garantit pas encore à 100 % que tous les produits de dégradation seront éliminés de l'organisme. Même les thés ou jus nettoyants ou purifiants à base de sang ne garantissent pas un résultat négatif, mais on dit qu'ils sont les plus efficaces. Cependant, ceux qui exagèrent les résultats cosmétiques et versent un excès d'eau et de jus de fruits avant le test de dépistage risquent deux choses : si l'urine est trop aqueuse, le test doit être répété. Et si l'on boit trop d'eau en trop peu de temps, l'équilibre salin devient déséquilibré - dans le cas le moins grave, cela provoque des crampes musculaires ; dans le pire des cas, une carence en sodium entraîne une augmentation de la pression dans le cerveau et une perte de conscience.

D'autre part, les médicaments et les substances chimiques doivent être évités à tout prix. D'une part, des substances étrangères peuvent être détectées dans les tests sanguins et urinaires et, d'autre part, cette méthode est nocive pour la santé. Par exemple, il est populaire de falsifier les tests de dépistage de drogues à l'aide de préparations de vitamine B. Bien qu'ils puissent être facilement obtenus dans n'importe quelle pharmacie et semblent totalement inoffensifs en petites quantités, les surdosages peuvent entraîner des maladies de la peau, des lésions hépatiques et des arythmies cardiaques.

On dit que ce qui a aidé certaines personnes est la libération de fausses urines ( urine synthétique). Cependant, il est très naïf et risqué d'essayer de manipuler un test de dépistage de drogues de cette façon. Après tout, l'urine doit être fraîche, c'est-à-dire encore chaude, et en règle générale, on vous observe en train de laisser entrer de l'eau, ce qui rend la triche très difficile. Ainsi, vous pouvez également dire adieu à la falsification de votre urine avec des gouttes pour les yeux (qui sont censées neutraliser le THC) ou d'autres substances. En revanche, dans un test d'essuyage, le taux de réussite avec l'application de Kleaner Deo semble être assez élevé - à condition que vous parfumiez la partie droite du corps, d'où le test d'essuyage est ensuite également prélevé.

Si on vous demande de passer un test de dépistage de drogues et que vous étiez un consommateur miroir, il n'y a généralement pas moyen de sortir de cette situation. La seule solution possible dans ce cas est d'arrêter la consommation et de reporter le test autant que possible - mais seulement si vous avez une bonne raison de reporter le test (maladie, entretien), sinon le législateur peut considérer le test positif et retirer le permis de conduire.
Expédition dans toute l'Europe
Emballage neutre
Une des plus grandes gammes d'accessoires pour fumeurs en Europe